cascade

cascade

cascade

cascade

L'eau dans tous ses états...

L'eau, omniprésente

Par sa mobilité permanente, l'eau s'imprègne de tout ce qu'elle traverse et, par sa capacité à faire un pont entre deux molécules, elle peut s'associer avec à peu près tout ce qu'elle rencontre, jusqu'à se créer une nouvelle identité issue de ces diverses rencontres. Les traces les plus grossières de cette identité sont mesurables chimiquement.
C'est à partir de là, que l'on va, par exemple, déterminer et distinguer les eaux de cures selon leur charge en minéraux.
Mais l'eau ne se charge-t-elle que de minéraux ?

Il y a une expérience très simple à réaliser qui révèle la "sensibilité" de l'eau à son environnement : mettez de l'eau de javel à côté d'une eau dont l'emballage est en PVC.
Au bout de peu de temps, cette dernière aura l'odeur et le goût de la javel, bien qu'elle soit "isolée" dans son emballage PVC.
Cette simple expérience montre déjà à quel point l'eau a la faculté de "s'imprégner" de son environnement...

L'eau de distribution : une eau de qualité ?

Aujourd'hui, pour assurer la distribution d'une eau propre à la consommation, c'est-à-dire conforme à des normes sanitaires définies, l'eau est soumise à toute une série de traitements. Pompée sous pression, elle circule dans des kilomètres de canalisations rectilignes, elle est filtrée, floculée, traitée au chlore et chimiquement… autant d'interventions et de contraintes qui l'éloignent de ses processus de régénération naturels.
A cela, s'ajoute la problématique des ondes "artificielles". Avez-vous remarqué que les châteaux d'eau sont maintenant de plus en plus utilisés pour les antennes GSM …
Essayez maintenant d'imaginer la somme d'ondes émises de toutes parts : fréquences radio, lignes à haute tension, antennes gsm, bornes wi-fi, radars, satellites, etc… De plus en plus nombreuses, de plus en plus puissantes, ces ondes se développent en permanence dans notre environnement.
Peut-on vraiment penser que cette saturation d'ondes soit sans effet sur l'eau ?
Les premières recherches menées sur le sujet par Philippe Vallée, pionnier en la matière, indiquent qu'effectivement, "les champs électromagnétiques ont bien un effet sur l'eau" (Sciences et Vie Août 2006).
Autrement dit, bien que notre eau de distribution ait été "recyclée", "nettoyée", par des procédés physiques et chimiques qui la rendent conforme aux normes sanitaires, a-t-elle pour autant pu conserver ses principes vitaux de base, clés d'un équilibre global ? Soumise à toutes sortes de manipulations et d'ondes, est-il possible que son équilibre énergétique ne soit pas perturbé et qu'elle ne soit pas affaiblie ?

Une eau "ressourcée" à tous vos robinets...

Que faire alors devant cette problématique si l'on a l'exigence d'une autre qualité ?
Comment améliorer la qualité de notre eau à la maison, "réveiller" sa vitalité naturelle, sa dynamique d'équilibre ?
Aujourd'hui, une réponse est apportée par le Système P.I.E.® (Système Porteur d'Informations d'Energie). Avec ce Système, un support va émettre en permanence un champ vibratoire d'Equilibre, destiné à ré-organiser, harmoniser plusieurs principes subtils. Parmi les diverses applications de ce Système, il existe maintenant le CATALYSEUR "EAU" conçu pour émettre en permanence un champ vibratoire, protégé des influences de l'environnement. Il rayonne un champ vibratoire destiné à permettre à l'eau de se régénérer, de rétablir la structure originelle et l'équilibre énergétiques d'une eau vive. En résonant à ces principes subtils d'Equilibre et de Vie, l'eau se libère de la contrainte des discordances énergétiques qui l'affaiblissent (par ex. : antennes GSM sur les châteaux d'eau, ondes artificielles, traitements divers , ...) en se réorganisant sur le plan vibratoire.
Ainsi « ressourcée » dans ses niveaux les plus subtils, l'Eau exprime une autre Qualité. Cette nouvelle qualité se traduit par une différence qui, généralement, peut s'observer rapidement : l'eau se révèle plus fraîche, plus légère, meilleure au goût, et beaucoup plus douce...